mercredi, juin 04, 2008

Bribes.

J’ai cessé de croire à la mer, un joli matin de septembre. J’ai cessé de murmurer les flots lorsque j’ai compris que les étoiles étaient trop loin, beaucoup trop loin pour se refléter dans mes vagues spectaculaires. Un matin de septembre j’ai compris que nous n’irions nulle part. Que l’océan que j’appelais depuis ma fenêtre, celui que j’espionnais chaque soir et que je sculptais entre mes doigts, ne me mènerait pas dans l’ailleurs dont il donnait les traits, parfois. J’ai arrêté avec la mer comme avec les idéaux, je me contente du vent qui fait trembler les voiles, la nuit, au fond du ventre. Je ne suis plus le petit garçon qui regarde passer les bateaux. Je suis l’étranger qui ne sait plus très bien où il doit regarder. Je dessinais des navires comme on ferait une maison, je demandais l’avenir et la mer, tout doucement, les yeux éblouis par le phare. Un matin de septembre les étoiles n’étaient plus là, oui mais la mer brillait toujours. Ce matin-là j’ai arrêté, arrêté de penser que le ciel se réalisait devant mes yeux, sur les flots. Je ne suis plus le petit garçon qui regarde passer les bateaux en attendant de toucher une étoile. Je suis l’étranger qui contemple le ciel et qui n’y voit plus que du noir.

4 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Va falloir raccrocher les bribes !

juin 05, 2008 6:06 PM  
Anonymous Jess said...

Je trouve toujours que ce que tu écris est incroyablement beau. Même dans ces moments où. Toujours.
Vraiment.

juin 07, 2008 12:51 AM  
Anonymous Anonyme said...

Non non non!
Je ne sais pas si je vais être crédible, soit. Le ciel brille d'étoiles, indéniablement. Suffit de réouvrir un peu les yeux pour le voir. Grand ouverts.
En même temps, je me demande si broyer du noir ne serait pas un moyen de croire à nouveau en la mer, bientôt.
passionnée

juin 07, 2008 12:09 PM  
Blogger M'aime que said...

Ju > Faudrait des cordes super solides, pour faire le lien, tout d'même.

Jess > Oh. Merci encore, toujours, vraiment.

Passionnée > Bon, de toute façon c'est une fiction tout ça, moi j'y crois au ciel étoilé, si si, j'y crois même s'il sert sûrement pas à grand chose : )

juin 09, 2008 10:05 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home