lundi, janvier 19, 2009

Et cris.

Il pleut j'ai déjà parlé de la pluie de la tienne ici-bas, il pleut vertical et tous les rideaux sont fermés juste en face tous les rideaux sauf un c'est la peur de l'eau croyez-vous qu'ils aient peur de, la pluie de l'inondation de leurs sentiments par le haut, vertical j'ai déjà parlé de la pluie quand avant je la trouvais jolie, aujourd'hui elle m'agace elle m'irrite la pluie, je voudrais pouvoir broyer toutes ces gouttes les empêcher de s'écraser sur mes cheveux les, intercepter j'ai déjà parlé de toutes ces choses à intercepter toi le premier au fil de l'eau mais oui tu vois ce sont des fils qui tombent du ciel des fils qui s'étirent tant bien que mal inégaux illégaux on dit des fils de pluie rappelle-toi mais pas des gouttes, vulgaire.

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Il est joli ton rouge-sang.
Deux textes que je viens de lire qui parlent de la pluie.
La tienne est froide, mais elle me plaît.
Tu es revenue malgré tout.
passionnée

janvier 22, 2009 4:29 PM  
Anonymous Blue Jam said...

La vraie vie est-elle de nouveau ici ?
Content de ce retour :)

janvier 28, 2009 7:07 PM  
Anonymous Gling said...

Moi j'fais pas la différence.
Et j'aime toujours quand tu montres le bleu.

mars 02, 2009 5:07 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home