mercredi, mars 11, 2009

Exposition.

Puis parfois nous nous expliquons la violence. Ce sont des petits morceaux de barbelés qui se frottent contre notre cœur et qui n’arrivent pas à s’en extraire, alors je vais vous expliquer ce qui se désintègre entre les lignes les plus foncées de la page, s’en extraire disions-nous. Il sera l’heure de faire pencher les arbres à force de souffler dessus, si l’on s’y met à un, à deux, de faire pencher les arbres et de regarder comme eux ne se déchirent jamais. Nous nous expliquons ce que nous ne savons pas voir c’est la fille qui ferme les yeux sur son propre sang une histoire de transpercer le cœur et de violence expliquions-nous aux restes de témoins qui regardaient le ciel. Ce sont des petits morceaux qu’elle ne voit pas mais que tout le monde a remarqués le souffle on ne s’en sort pas comme ça, s’engluer dans le douloureux le sensuellement insoutenable s’engluer parce que la colle il ne faut jamais y toucher. Alors nous nous donnons mutuellement la violence d’un autre je garde tout j’entasse et je m’englue les arbres se penchent si peu c’est fixé accroché c’est irréversible la violence intérieure mes petits morceaux de barbelés disions-nous.

16 Comments:

Anonymous Jess said...

Je laisse juste quelques mots pour dire que c'est bien. Que tu écrives toujours.

mars 15, 2009 6:27 PM  
Anonymous Vyacheslav said...

Ton style est décousu mais ça reste cohérent, tout a un sens. C'est très intéressant, et.. intriguant, j'aime.

mars 30, 2009 7:55 PM  
Anonymous Anonyme said...

Je suis impresionnée.
passionnée

avril 14, 2009 1:49 AM  
Anonymous Anonyme said...

Ah oui. C'est sympa, ici.

avril 14, 2009 11:52 PM  
Blogger May said...

Ce texte est troublant.

avril 27, 2009 8:52 AM  
Anonymous Douglas Majnun said...

Superbe texte, à quand la suite ?

juin 24, 2009 9:31 PM  
Anonymous Mr. Zomby said...

Je ne sais pas si c'est une bouteille à la mer jetée inutilement, puisqu'il n'y a pas de nouveaux écrits postés ici depuis déjà plusieurs mois si bien que je ne sais pas si l'auteur rode toujours.

Je suis tombé sur ce blog par hasard il y a quelques jours, et ça a été le coup de coeur <3
Je suis tombé amoureux de ce style fascinant, de ces mots et de ces textes formidables, parfois troublants mais formidables, de cet univers.
Voulez-vous m'épouser ?
Plus sérieusement, c'est juste... waow.

J'écris moi aussi. Certains textes sont lisibles sur http://mr-zomby.skyrock.com/ (oui un skyblog, je sais, moi-même j'en ai un peu honte...)

Réponse ou non, j'ai été ravi de cette découverte.

août 10, 2009 11:17 PM  
Blogger maime-que said...

Oh, merci. Merci collectif, vous savez. Je n'écris plus très souvent ici mais je lis vos passages et je souris, merci.
Mr Zomby > Les compliments, ça me fait rougir. Mais qu'est-ce que ça me touche. Je vais de ce pas lire quelques textes, skyblog ou pas, c'est pareil. Et pour le mariage, autant prévenir tout de suite, je ne suis pas baptisée alors ça se fera à la mairie, j'espère que çe ne pose pas de problème :D

août 16, 2009 1:08 PM  
Blogger K. said...

Non mais ça suffit, il faut revenir maintenant hein.
En plus, je croyais que c'était moi que tu voulais épouser, d'abord...

septembre 05, 2009 12:47 PM  
Blogger maime-que said...

Oh, oui, toi, incontestablement. Je t'attends hein. (et je n'ose plus écrire là, il y a trop d'yeux connus, je me contente du bleu marine pour le moment..)

septembre 05, 2009 12:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Tant d'gens qui te veulent et toi qui trainent dans des hotels de province ; maime que tu mérites mieux ma belle !

septembre 07, 2009 11:29 PM  
Anonymous Mamzelle Roüge said...

Moi aussi ça faisait longtemps que je n'étais pas revenue par ici.
Tes mots en forme de "petits morceaux de barbelés" devraient être plus nombreux. Mais peut-être qu'ils ne sont pas toujours faciles à faire sortir.

Bisettes *

septembre 24, 2009 10:32 AM  
Blogger Loup, y es-tu ? said...

C'est Mr. Zomby
Juste pour te dire que j'ai un nveau blog avec de nouveaux textes.
Et si tu écris plus souvent ici, y a un autre endroit où on peut te lire ?

P.S: c'est toi Elisabeth ?

octobre 11, 2009 3:53 PM  
Anonymous Lo said...

J'aimerais te retrouver. Es-tu allé quelque part ?

novembre 20, 2009 5:18 AM  
Blogger K. said...

tu me manques

mars 25, 2010 8:28 PM  
Blogger maime-que said...

Oh... Ces jours-ci je songeais justement à revenir par ici. Si j'arrive à aligner plus de trois mots bien sûr.

mars 27, 2010 11:55 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home