dimanche, décembre 19, 2010

Contrastes

Et le fil vaguement indélébile et doucement entortillé que la fille se dessinait sur les jambes n'avait rien à voir avec l'irréversible tel qu'on l'imagine ; cet été-là n'était pas de ceux dont la cruauté nous assassine il n'y avait sur les jambes de la fille que le bleu soi-disant indélébile et la douceur des mains de celui qui ne cessait de la hanter. Il n'y avait dans le fil infini rien de symbolique cet été-là, et la fille éclaboussait le reste du monde de tout ce qu'elle refusait d'appeler émotions, tout en sachant au fond qu'il y avait là des choses bien plus indélébiles que le fil distendu dessiné sur ses jambes.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home