vendredi, décembre 24, 2010

En vérité lorsque je ferme les yeux c'est ton corps que je vois ; ton corps nu dans la pénombre et la poésie tout autour.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home