vendredi, décembre 10, 2010

Oh tout est tellement immense et je suis tellement vulnérable.

3 Comments:

Blogger Loup, y es-tu ? said...

Comme un cygne de papier, ballotté par le vent et la marée.

décembre 11, 2010 6:13 PM  
Blogger maime-que said...

C'est un peu ça, oui :)

décembre 11, 2010 10:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

Oh ça m'arrive de ressentir ça, parfois.
Ça m'empêche toute initiative.
Ça m'empêche de changer, de décider.
Mais ça me fait rentrer dans ma coquille d'escargot.
Vulnérable un jour, forte le lendemain dans ma coquille mais vulnérable... Imaginer la vulnérabilité d'un escargot sans sa coquille maison... :p mieux vaut ne pas y penser!

décembre 14, 2010 11:31 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home