mardi, avril 12, 2011

Nights

Les couleurs étaient saturées et le plafonnier criard et abimé clignotait de plus belle au-dessus de nos corps. Il y avait dans le fond un vieux disque probablement rayé qui crachait en boucle six notes d'un air probablement espagnol pendant que j'articulais please marry me please please please marry me. Les couleurs étaient saturées nos regards déstabilisés par le contraste permanent se figèrent bientôt l'un dans l'autre, puis mes doigts crispés sur ta peau obsédante acte un. Il n'y avait pas de fenêtre il y avait nos corps contre le mur blanc plus aveuglant que blanc d'ailleurs, nos corps surexposés et mes lèvres qui murmuraient please stay with me please forever forever forever. Les couleurs étaient saturées mais tes yeux toujours noirs, les couleurs étaient si belles et je me suis réveillée, mordant jusqu'au sang cette immense amertume et chuchotant please come with me oh please just for a while just for a little little while.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home